Appel à contribution

 

Appel à contributions

La solidarité, un principe philosophique, des règles de droit         

 Approche comparée franco-azerbaïdjanaise

drapeau françaisbakou7

Colloque prévu en novembre 2017 à Nice, en partenariat avec l’Académie nationale des Sciences d’Azerbaidjan.

proposition de communication avant le 15 mai auprès du Pr Xavier Latour

 

Projet scientifique :

Les États se réfèrent fréquemment aux liens qui les unissent, ou à ceux qui soudent une société. L’état de nature a laissé la place à un ensemble social et juridique organisé à partir de l’idée de ne pas exposer les plus faibles à la loi du plus fort. Membres d’une communauté aux contours variables (nationale, européenne, internationale ou plus spécifiquement locale), les individus bénéficient de la protection de la collectivité. La solidarité constitue l’une des raisons d’être de l’État tout en plongeant ses racines dans la morale qu’elle soit laïque (le solidarisme de Léon Bourgeois), ou religieuse.

La devise de la République française l’appréhende à travers la fraternité quand le traité sur l’Union européenne évoque la nécessité « d’approfondir la solidarité entre leurs peuples dans le respect de leur histoire, de leur culture et de leurs traditions ».

La solidarité apporte une dose d’humanité dans un environnement souvent dégradé. Pourtant, pendant longtemps, la solidarité est demeurée une affirmation de principe tenue à distance par le droit. Affirmée, déclamée, sa concrétisation constitue encore un défi tant cette obligation morale peine à trouver son prolongement juridique.

Mais, les temps ont changé. Les normes nationales ou internationales sous-tendues par la solidarité se sont multipliées dans des domaines variés (santé, protection sociale, logement, éducation, sécurité des populations…).

Quel est l’avenir de la solidarité dans une société mondialisée dont les repères se brouillent en raison de fortes tentations individualistes, et de puissantes forces centrifuges susceptibles de distendre les liens traditionnels ? L’Europe peut-elle encore contribuer à revitaliser la solidarité ? La France est-elle encore exemplaire ? Que peut-elle apprendre d’autres approches, en particulier de l’Azerbaïdjan ? Sa conception multiculturelle et sa relation originale à la religion justifient ce colloque international organisé par le Centre d’études et de recherches en droit administratif, constitutionnel, financier et fiscal (CERDACFF) de la Faculté de droit et de science politique de Nice et le département de droit et de philosophie de l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan.